Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

« Il dit encore : Voici à quoi ressemble le Royaume de Dieu, il est semblable à un homme qui jette de la semence en terre, qu’il dorme ou qu’il reste éveillé, nuit et jour la semence germe et pousse sans qu’il sache comment. En effet, d’elle-même la terre produit d’abord l’herbe, puis l’épi, enfin le grain tout formé dans l’épi, et dès que le fruit est mûr, on y met la faucille, car c’est le moment de la moisson » (Marc 4, 26-29)

« Il dit encore : A quoi comparerons nous le royaume de Dieu ou par quelle parabole le représenterons nous ? il est comme une graine de moutarde, lorsqu’on la sème en terre, c’est la plus petite de toutes les semences qui sont sur la terre. Mais lorsqu’elle a été semée, elle monte, devient plus grande que tous les légumes et développe de grandes branches, de sorte que les oiseaux du ciel peuvent habiter sous son ombre. » (Marc 4, 30-32)

Qu’est-ce que le « Royaume de Dieu » évoque pour nous ?

D’abord « le royaume », cela fait appel à l’imaginaire, on peut penser à une ruche d’abeilles dans laquelle il y a une reine. Si elle est absente, la ruche ne fonctionne plus.

Un royaume est gouverné par un roi ou par une reine (comme chez les abeilles !), le roi gouverne, il dirige, il établit des règles, il garantit le fonctionnement de la communauté de tous ses sujets. Il y a des rois incompétents, des rois inutiles.

Il n’est pas possible de vivre dans un monde parfait : si tout le monde est beau alors personne n’est beau. On risque de s’ennuyer. Il n’y a plus de chemin à faire.

Dans la première parabole, à quoi correspond la semence ? La vie de l’homme est comme le cycle de cette semence.

On ne sait pas ce que fait l’homme ! il plante la graine et puis c’est tout !

Jésus utilise des paraboles pour expliquer des vérités.

La vérité dépend des gens parce qu’on n’a pas tous le même avis.

Cependant, il ne suffit pas de croire quelque chose pour que cette chose existe !

Les mythes sont basés sur quelque chose qu’on n’a pas compris

Dans la 2e parabole, on peut y voir l’évolution de toute l’humanité. De 2 hommes sont nés de très nombreux autres hommes, c’est devenu un peuple, puis des peuples, qui peuvent maintenant valoriser et prendre en charge la nature

Exemple concret de petite graine : Vincens nous raconte qu’un jour dans une de ses anciennes paroisse, une personne est venue le voir après le culte pour lui dire « ta prédication m’était adressée, tu m’as vraiment parlé ». Vincens n’avait pas l’impression de s’être adressé à ce paroissien particulièrement, et pourtant ce qu’il a dit a profondément touché cette personne.

Pour plusieurs, Dieu est une invention de l’homme qui se raccroche à cette idée quand il passe par des moments difficiles

En tout cas, s’il existe, il n’est pas tout puissant ! S’il était tout puissant, alors tout le monde croirait en lui. Et puis, on ne peut pas faire confiance à quelqu’un de tout puissant !

Le Royaume de Dieu a quelque chose à voir avec la confiance

On fait confiance aux gens qu’on connaît. La confiance s’entretient.

Ici au Foyer de l’Ame, on ne croit pas à un dieu tout puissant. On croit que toutes les religions parlent du même dieu mais pas de la même façon.

Le Royaume de Dieu, dans la parabole, nous parle de confiance, de relation.

Cependant, on peut trouver que cette parabole n’est pas claire : il faut passer par la rencontre du texte ! Il faut se laisser interpeller ! Et puis nous sommes plus ou moins disponibles pour le rencontrer. C’est comme dans la parabole des différents sols sur lesquels tombent les graines (Marc 4, 2-9). Le bord du chemin, le sol pierreux, les ronces, la bonne terre. On peut lire cette parabole aujourd’hui sans que cela nous parle et avoir une vraie émotion en la relisant dans quelques années.

Suite de nos échanges, samedi prochain 7/12 à 18h

Bonne semaine à tous

Le royaume de Dieu
Tag(s) : #Evangile de Marc

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :