Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • Et vous qui dites-vous qu’il est ? (Marc 8, 27-30)
  • Le messie, Jésus, l’homme qui a été crucifié, le fils de Dieu, le ressuscité, le personnage d’un récit … Dans l’évangile de Marc, les disciples se demandent s’il est « Jean Baptiste, Elie, un prophète » et puis Pierre affirme qu’il est le messie.
  • Parmi toutes ces réponses, il en manque une qui est essentielle : Jésus est un être humain. Si nous reprenons toute nos propositions de réponse, nous pouvons les classifier soit comme relatives à de l’humain ou bien à du divin. Par exemple, « Jean Baptiste » renvoie à de l’humain. A l’inverse dire que Jésus est le ressuscité nous conduit à le considérer comme une personne divine. Quand on parle de Jésus, on en parle comme d’un humain ou comme un dieu. En tant qu’être humain, il a une famille avec des parents, des frères et des sœurs. Il exerce le métier de charpentier qui nécessite de savoir lire, écrire et compter. Il a donc la possibilité de lire la bible dans la synagogue. Jésus a des sentiments, il lui arrive de se mettre en colère, de pleurer. Il n’y a pas de récit de lui en train de rire mais nous savons qu’il aime rencontrer les gens, il aime manger avec eux. Que pourrait-il lui manquer pour qu’il soit pleinement humain ?
  • Des défauts !
  • Oui c’est vrai, un ancien pasteur disait que l’absence de défaut chez Jésus était la preuve qu’il était bien le fils de Dieu.
  • Pour être humain, il faudrait qu’il ne fasse pas de miracle !
  • Ça, ce n’est pas sûr, il arrive qu’en tant qu’humain on parvienne à faire des miracles ou à en être témoin : De source sûre, un pasteur bien connu du Foyer de l’Âme raconte qu’après avoir touché une personne dans le coma, celle-ci s’était réveillée. Ce n’était pas une démarche technique. Dans cette situation, il s’agissait d’amour.
  • Ça ne marche pas forcément, ce n’est pas du surnaturel parce que la personne n’était pas morte. Alors que Jésus il réussit des guérisons incroyables !
  • On a vu la semaine dernière qu’il y a des situations où Jésus n’y arrive pas complètement : Quand il retourne dans son village (Marc 6, 1-6). Le miracle est de toute façon quelque chose qui nous dépasse et vous en ferez ! mais aucun miracle n’est possible sans aimer les gens !
  • Ce qui rend Jésus pleinement humain, c’est qu’il meurt. Il n’a pourtant pas envie de mourir ! La période pendant laquelle il fait tous ces miracles dure à peine 2 ans ! Puis Jésus a été trahi par son disciple Judas. Après son arrestation, tous les disciples vont l’abandonner et Pierre, qui est pourtant celui qui a affirmé qu’il était le messie, va même le renier ! Le pouvoir religieux juif l’arrête, les romains le crucifient. La crucifixion est une mort infamante. Dans cette façon de mourir, il y a toutes les souffrances du monde : c’est une mort lente, avec beaucoup de souffrance, dans toutes les parties du corps, c’est une mort humiliante car la croix est visible par tous
  • Pourquoi a-t-il été arrêté ?
  • Sa façon d’être, son discours dérangeaient le pouvoir religieux juif du moment. Les romains l’ont pris pour un dangereux révolutionnaire. Ils ont préféré l’éliminer.
  • Aujourd’hui dans l’église, certains ne croient pas qu’il est le Fils de Dieu et qu’il est ressuscité. D’autres au contraire le croient.
  • Est-ce qu’on n’est pas tous un peu comme des « fils de Dieu » ?
  • Cette question fait penser à ce qui est écrit dans le récit de la création dans le livre de la Genèse (Gn 1 27) : « Dieu créa l’homme à son image. A l’image de Dieu, il le créa : mâle et femelle il les créa ». Cela nous rend très proche de lui. Alors ceux qui croient en Jésus mais qui ne sont pas d’accord sur le fait qu’il soit le Fils de Dieu et qu’il soit ressuscité disent quand même quelque chose de commun mais avec un langage différent.
  • Oui, c’est un peu comme quand on se comprend pas avec des amis, l’un croit avoir dit cela, mais l’autre a compris autre chose : on s’embrouille. Mais on peut trouver le moyen de s’écouter et d’essayer de se comprendre mutuellement.
  • Une chose est sûre et sur laquelle nous sommes tous d’accord : Jésus est pleinement humain et son enseignement ne cesse de nous faire réfléchir.
Et vous qui dites-vous qu’il est ? (Marc 8, 27-30)
Tag(s) : #Evangile de Marc

Partager cet article

Repost 0